Alliés pro-charia de Couillard : y a-t-il un journaliste dans la salle ?
novembre 17, 2014
Daniel Laprès (42 articles)
Share

Alliés pro-charia de Couillard : y a-t-il un journaliste dans la salle ?

C’est sans beaucoup de surprise que l’on a appris aujourd’hui que le gouvernement de Philippe Couillard s’allie à des adeptes ou propagateurs de la charia, qui est l’islam radical, pour soi-disant lutter contre l’intégrisme islamique. 

Pas surprenant du tout, d’abord quand on connaît le passé récent de Couillard, alors qu’il encaissait de gros mottons d’argent pour conseiller le régime barbare et inhumain de l’Arabie Saoudite, lequel, incidemment, vient de condamner à 1000 coups de fouet  Raïf Badawi, dont l’épouse et les enfants vivent au Québec, ce qui n’a pas eu l’heur de beaucoup alarmer notre benêt premier ministre, qui pourtant n’est pas sans contacts en haut lieu avec les responsables de ce régime ignoble. 

Pas surprenant non plus quand on sait à quel point le parti de Couillard a courtisé, allant pour ce faire jusqu’à procéder à un écoeurant racolage auprès des mouvances islamistes les plus arriérées, les plus sexistes, les plus homophobes, les plus obscurantistes, afin d’engranger de gros paquets de votes. Le parti pseudo libéral de Couillard aura par exemple payé de pleines pages de publicité électorale dans des journaux islamiques qui, entre autres faits d’armes, ont appelé implicitement et de manière à peine voilée à la mise à mort d’un candidat du parti adverse, Rachid Bandou, en le désignant comme «apostat».  

Donc, il entre parfaitement dans l’ordre des choses prévisibles que Couillard s’exhibe fièrement avec des têtes d’affiche issues des milieux propagateurs de la charia, donc de l’islam radical sexiste, homophobe, obscurantiste, arriéré, donc radicalement étranger à tout ce que nous sommes au Québec. 

934330-philippe-couillard-croit-quil-faut

Sur cette photo, on aperçoit, voilée de rouge, Samira Laouni, et à l’extrême-droite (une posture qui sied plutôt bien à tout bon islamiste dissimulé ou non) se trouve Lamine Foura. Comme l’explique le site d’informations Poste de Veille, «le gouvernement Couillard va s’allier au « Congrès maghrébin du Québec » de Lamine Foura et à l’islamiste Laouni, agente hostile de la Ligue islamique mondiale, pour lutter contre «l’intégrisme» islamique. […] Foura joue au « modéré » d’un côté, mais s’allie de l’autre avec des agents de la Confrérie des Frères musulmans et de la Ligue islamique mondiale.»

Un dossier détaillé sur ces deux belles âmes vient d’ailleurs tout juste d’être publié. Précisons que la Ligue islamique mondiale a pour mission principale la propagation de la charia, qui est l’islam radical (oui, oui, je me répète, parce qu’il y en a beaucoup trop qui pensent que l’islam radical ce serait seulement le terrorisme). Quant aux Frères musulmans, il est désormais notoire qu’il s’agit d’une organisation intégriste qui soutient notamment l’extrémisme, et dont le Hamas terroriste est une émanation directe.

Donc, tels sont les petits amis pro-charia, donc sexistes, homophobes, arriérés, obscurantistes (oui, oui, je me répète encore, mais ça semble bien nécessaire avec tous les esprits bouchés et ignares qui tiennent lieu d’élites au Québec) avec lesquels Couillard entend couillonner les Québécoises et les Québécois.

Comme je viens de l’écrire ci-haut, rien d’étonnant à ça, c’était clair comme de l’eau de roche avant même les élections du 7 avril dernier. Il était évident qu’on allait en baver, que notamment toutes nos valeurs laïques et humanistes, celles pour lesquelles ont durement lutté les générations qui nous ont précédés, allaient être piétinées, et même que le libéralisme politique allait être trahi par ce parti qui depuis longtemps usurpe outrageusement le nom de libéral. Et là, attachez vos tuques parce que ça ne fait que commencer.

(Je ne peux pas me retenir de souligner, en passant, combien ceux qui, par anti-péquisme primaire, bête et stupide, se sont acharnés contre la Charte de la laïcité tout en prétendant être contre l’islamisme, peuvent être fiers d’eux-mêmes, notamment les libertarés incultes et québécophobes de souche à la Éric Duhaime et Joanne Marcotte).

Mais bon, on va en baver, certes, mais on va aussi lutter sans relâche, résolument, vigoureusement contre l’imposture de ce gouvernement, contre aussi sa trahison de tout ce que nous sommes au Québec, de cette identité fondée sur des valeurs laïques et humanistes depuis au moins les Patriotes de 1837-38 et que partagent aujourd’hui ces compatriotes venus d’ailleurs qui, nombreux, ont choisi le Québec en tant que terre libre du poids du fanatisme religieux.

Donc, ce gouvernement et l’imposteur qui le dirige sont mieux aussi d’attacher leurs tuques, ils n’ont encore rien vu, eux qui sous-estiment gravement la volonté de résistance de nos compatriotes et leur rejet viscéral de la table garnie de mets avariés que Couillard et son parti sont en train de dresser à même notre État et nos ressources publiques.

Cela dit, on constate déjà que dans leur couverture de la mascarade de Couillard et de ses alliés pro-charia, aucun média ni aucun journaliste ne se donne la peine d’informer le public quant à qui sont réellement les prétendus «musulmans modérés» qui vont conseiller le gouvernement pour «lutter contre l’intégrisme». Pourtant, comme le montre très nettement le dossier de Poste de Veille que je cite ci-dessus, les informations et faits, solidement documentés, sont disponibles à cet effet. Il suffit de quelques clics sur Google pour les trouver.

Ils auraient par exemple facilement découvert qu’en 2008, le fondateur du Congrès Musulman Canadien, l’authentique démocrate et humaniste Tarek Fatah, a déclaré au sujet de Samira Louani, qui était alors la première musulmane portant le voile à se présenter à des élections au Québec, qu’elle «ne représente pas le visage de la diversité, mais celui de l’oppression.»  

C’est donc avec ça que Couillard prétend lutter contre l’intégrisme au Québec.

Au lieu donc de faire leur travail, qui devrait consister à informer le public, les prétendus «journalistes», dont la vaste majorité s’avèrent de plus en plus paresseux, ineptes et incompétents, ne font que servir de perroquets dociles aux propos de ceux qui occupent le pouvoir à Québec et de leurs alliés pro-charia.

En un mot, on ne peut plus compter sur la caste journalistique pour nous informer. Heureusement que, sur les réalités de l’islamisation, notamment pour ce qui est des ramifications et manigances des propagateurs de la charia, nous pouvons compter sur une source d’information crédible, rigoureuse et honnête telle Poste de Veille, dont les investigations constantes de son animateur Philippe Magnan sont extrêmement précieuses pour tous ceux et celles qui entendent lutter contre la charia et son cortège de sexisme plus ou moins voilé, d’homophobie, d’arriération, d’obscurantisme, et aussi de suprématisme religieux.

Bien entendu, les bien-pensants, zinzinclusifs ou autres, de même que leurs petis amis pro-charia, haïsssent Poste de Veille à s’en confesser. Ils le dénigrent constamment, l’accusant entre autres de «racisme», de «fascisme», d’«extrême-droite», et autres épithètes tout aussi absurdes, ridicules et, surtout, totalement infondées les unes que les autres. Ils prétendent aussi que Poste de Veille ferait de la diffamation et sèmerait la «haine», rien de moins s’il vous plaît.  

Mais force est de constater, pour notre plus grand amusement, que jamais, à ce jour, pas une seule fois donc, les ennemis de Poste de Veille n’ont pu apporter la moindre preuve à l’appui de leurs grotesques et stupides affirmations. C’est d’ailleurs un fait bien connu que Poste de Veille a toujours clairement affiché, à chaque fois que c’était nécessaire, son désir de s’amender en publiant des rectificatifs si jamais l’on démontrait la fausseté du fruit de ses investigations.  Mais les zinzinclusifs et leurs petits amis ne s’y sont jamais même essayés. C’est que, même s’ils ne sont pas «vite-vite», ces beaux esprits ne sont quand même pas tout à fait cinglés.  Ils savent sans doute ce qui est arrivé à Lamine Foura, l’allié de Couillard ci-dessus mentionné, quant il s’y est risqué avec une mise en demeure qui s’est piteusement effoirée dès sa réception.

Donc, pendant que Philippe Magnan, de Poste de Veille, s’évertue, tout à fait bénévolement, à ses enquêtes minutieuses tout en mettant gracieusement le fruit de ses efforts à la disposition du public, nous sommes en présence de journalistes qui, comme on le constate encore une fois aujourd’hui avec l’annonce de la mascarade de Couillard et de ses alliés pro-charia, ne font pas le travail pour lequel ils sont censés être payés, c’est-à-dire qu’ils n’informent pas le public quant aux faits inhérents à la réalité de ce qui leur est présenté.

C’est l’une des raisons pour lesquelles je n’ai vraiment pas tendance à verser la moindre larme quand j’entends parler, par les temps qui courent, de mises à pied massives de journalistes, que ce soit à Radio-Canada ou ailleurs. C’est parce que, étant devenus inutiles à l’information, la vaste majorité d’entre eux ne méritent pas autre chose que d’être mis au chômage.

À bon entendeur, salut. 

 P.S. : Si vous ne le savez pas encore, la mascotte islamiste Dalila Awada, aidée de son avocate québécophobe, bigote et anglo-suprématiste, a intenté une poursuite-bâillon contre Poste de Veille. On peut comprendre pourquoi, notamment au vu et au su de ce que je raconte ci-dessus quand au rôle névralgique de Poste de Veille en matière d’information du public sur les réalités des mouvances pro-charia au Québec. Bien que ne disposant que de très peu de ressources personnelles, l’animateur de Poste de Veille doit pouvoir se défendre efficacement devant le tribunal, faute de quoi nos libertés les plus fondamentales, dont celle de critiquer les croyances surnaturelles et les pratiques, ramifications ou manigances de leurs adeptes, seront gravement entravées à l’avenir. L’information est un nerf crucial de la guerre ; Poste de Veille nous le procure gracieusement, et cela contrairement aux journalistes grassement payés mais paresseux, incompétents et inutiles à l’information. L’argent est un autre nerf important de la guerre : Poste de Veille en a besoin pour se défendre. Donc, si vous ne l’avez pas encore fait et le voulez et le pouvez, cliquez ICI pour apprendre comment faire votre part. 

Daniel Laprès

Daniel Laprès