Le monde selon Sasseville – Billet 3
février 5, 2018
Martin Gaudet (494 articles)
0 comments
Share

Le monde selon Sasseville – Billet 3

Dans plus ou moins dix jours, c’est la St-Valentin et ça me donne le goût de m’ouvrir. Ben oui, chus d’même.

Au mois d’octobre, j’étais à Paris pour essayer de me starter une carrière internationale en stand up (wink wink!) et j’en ai profité pour visiter deux trois affaires, parce que tsé, PARIS BITCHES! Lors d’une charmante promenade parisienne le long de la Seine, mon tout aussi charmant guide parisien me faisait remarquer que sur les grillages des quais, les touristes avaient pris la détestable habitude d’accrocher des cadenas pour symboliser l’amour. Éventuellement, le poids des cadenas avait déjà fait se détacher une grille et ça avait blessé des gens. Horrifiée, je me suis exclamée : « C’est ironique qu’un symbole d’amour passe à ça de tuer quelqu’un ! » Et c’est là qu’il a choisi de regarder au loin avec un sourire en coin, une pointe de mélancolie dans l’œil et de dire cette fabuleuse phrase, alors que mes ovaires étaient sur le point de prendre en feu :

« Non, mais est-ce qu’il y a un pire objet pour symboliser l’amour qu’un cadenas ! »

J’ai passé une EXCELLENTE soirée.

Des cadenas sur nos amours, on en met un char pis une barge. Dès que les liquidations de calendriers de l’Avent sont finies chez Jean-Coutu, les cœurs à la cannelle pis les roses en chocolat envahissent les allées.

PARANTHÈSE NÉCESSAIRE. Moi chus diabétique. Pour aller chercher mon insuline en arrière, j’ai deux options: passer par les cosmétiques (là où les vendeuses se cachent pour mourir) ou dans/devant/par dessus l’îlot des chocolats. J’ai une relation conflictuelle avec les deux départements. Si c’était juste de moi, le dude qui a planifié la disposition du chocolat mériterait une place spéciale en Enfer, et j’épilerais à la main l’entièreté des sourcils des gérantes cosmétiques qui peinent à lire sur mon visage la phrase « je veux pas être harcelée quand je magasine mon mascara ». On va se le dire VOUS ÊTES PAS TRÈS NINJA LES FILLES.

FAQUE. Quand je suis matchée le jour de la fête à Cupidon, je me surprends à vouloir une grosse St-Valentin le 15 janvier (c’est l’jour du concours de dessin!), le 10 février je change d’avis et je veux tout annuler et le jour même, je suis finalement déçue comme une enfant de 8 ans qui n’est pas dans la même classe que sa BFF. Quand je suis toute seule, ça va de la chasse au monsieur dans les bars à la soirée de braillage dans mon pot de Hägen Dazs (des fois fuck le diabète). Ma meilleure St-Valentin à date, c’est celle où je me suis achetée un vibrateur (et j’ai manqué de batteries!) Bref… je vais vous parler d’autre chose.

LES CHATS. Oui oui, j’ai fait ce lien-là. Le chat, de tous les temps, c’est le meilleur ami de la célibataire qui sait pas encore si elle veut être libre ou si elle souhaite qu’un autre être vivant vienne perdre des poils dans son bain pis prendre trop de place dans son lit. Le chat c’est le compagnon du gars intense qui écrit des poèmes qui font peur aux filles. Le chat, c’est une dualité que tu nourris à grands coups d’amour et de croquettes, un démon dans une enveloppe exquise et fluffy. Un chat c’est comme une fille de 20 ans dans un bar: si c’était pas si cute, vu son caractère, personne aurait jamais pensé à ramener ça chez eux.

Puisque la pression sociale de trouver l’âme soeur sera absolument démesurée jusqu’au 14 février, je vous offre donc les meilleurs raisons de croire que votre mini-félin vous apporte plus d’avantages qu’une date Tinder triée sur le volet. Remerciez-moi surtout pas.

1- La maturité

Dans la progression normale des êtres vivants dont tu peux t’occuper dans la vie, y’a les plantes, les chats, les chiens et les enfants (N.B. Même si le chien a deux ans et demi toute sa vie, il meurt à 15 ans pis il coûte moins cher de frais de scolarité). Le chat, c’est l’équivalent animal d’un autre adulte dans la maison: il t’aime, mais il te crisse patience, il ne cherche pas à te plaire (oui oui le chien, elle est dirigée vers toi celle-là!), et une fois de temps en temps, il va être passif agressif en dépotant tes plantes parce que t’es parti trop longtemps. C’est comme un coloc, mais avec une bonne excuse pour pas faire la vaisselle: c’est physiquement pas possible de tenir une brosse à récurer avec des coussinets.

2- L’élégance

Même quand il enterre ses crottes, le chat a de la grâce. Chacun de ses mouvements est aussi agréable à regarder que la saison 1 de Downton Abbey. Je suis profondément convaincue qu’il est au courant d’ailleurs. Si c’était pas du fait que ses yeux sont conçus pour la vision nocturne et absorbent beaucoup de lumière lorsqu’il est photographié, il rendrait jaloux les concurrentes de America’s Next Top Model, d’autant plus qu’avec ses petites pattes de velours, il a toujours l’air de marcher avec des talons hauts. WANNA BE ON TOP!

3- Le divertissement

Deux mots: pointeur laser.

4- L’empathie

Oui oui, vous avez bien lu. La plupart des gens considèrent les chats comme des êtres égoïstes, mais comme j’aime dire à ceux qui disaient que Trump deviendrait jamais président: malheureusement, détrompez-vous. Après une grosse opération, ma mère a dû garder le lit et sa chatte d’Espagne est montée lui offrir réconfort et chaleur alors qu’elle ne monte jamais sur le lit. Bon, elle lui a aussi rentré une souris vivante dans la maison en guise de « cadeau », mais ça partait d’une bonne intention.

N.B. La chatte a tué la souris. Semblerait qu’elle attendait à côté du cadavre à 3 heures du matin l’air de dire « Là, je te l’ai tuée parce que tu es blessée, mais la prochaine fois que je te ramène de la bouffe, tu t’arranges! »

5 – La science

Si vous trippez National Geographic, un chat est littéralement l’animal le plus proche du lion qu’on peut avoir à la maison. De plus, fixer un chat lors de ses moindres faits et gestes, c’est de l’étude zoologique, alors que fixer un humain, à un certain moment, c’est considéré comme de la maladie mentale.

6- La communauté

Que celui dont le feed Facebook n’est pas littéralement envahi de photos de chats lève la main, qu’on lui demande c’est quoi son algorithme! Les propriétaires de chats sont définitivement nombreux et en plus, ils savent parfaitement se servir de la fonction caméra de leur I-Phone. En même temps, que celui qui n’a jamais souri devant une vidéo de chat avec la face dans une tranche de pain leur lance la première pierre.

Je vous souhaite une bonne St-Valentin avec vos amis à poils, ou à poil avec vos amis, c’est selon. Moi cette année, je passe la St-Valentin toute seule chez nous à flatter… le velours de mon sofa. Chus allergique aux chats.

J’vas être au bar.

Commentaires

Commentaires

Martin Gaudet

Martin Gaudet

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment