Etats-Unis: «C'est le séisme le plus fort dans cette région depuis plus de cent ans»
août 24, 2011
0 comments
Share

Etats-Unis: «C'est le séisme le plus fort dans cette région depuis plus de cent ans»

INTERVIEW – La côte Est des Etats-Unis n’est pas une région à forte activité sismique mais les rares secousses y sont ressenties plus fortement que sur la côte Ouest, explique le sismologue Florent Brenguier…

La côte Ouest n’a pas le monopole des séismes aux Etats-Unis: mardi soir, un tremblement de terre de magnitude 5,8 sur l’échelle de Richter a fait trembler les Etats de l’Est, de la Virginie à New York. Florent Brenguier, sismologue à l’Institut de physique du globe de Paris (IPGP), explique ce phénomène rare à 20 Minutes.

Les séismes dans cette région sont plutôt rares, que s’est-il passé mardi?

Il y a déjà eu des séismes sur la côte Est, notamment le séisme historique de 1875, mais globalement ce n’est pas une région tectonique active. Le dernier tremblement de terre en date, de magnitude 4,5, remonte à 2003. Celui de mardi est probablement le plus grave enregistré dans cette région depuis plus de 100 ans. C’est une seule plaque, la plaque Nord Amérique, qui est en cause: des contraintes qui résultent de forces lointaines se sont propagées au sein de cette plaque, qui va de la côte Ouest des Etats-Unis au milieu de l’Atlantique. Il s’agit d’une très grande plaque qui est soumise à des compressions permanentes.

Pourquoi la secousse a-t-elle été ressentie sur autant de kilomètres?

L’épicentre se situe à une très faible profondeur et on pense que la structure des sols de la côte Ouest, la composition des couches géologiques, amplifie les vibrations. C’est pour cela que le tremblement de terre a été ressenti jusqu’à 600 ou 700km de l’épicentre, qui se situe en Virginie, entre Richmond et Charlottesville.  On l’a fortement senti à Washington, à 100km de l’épicentre, et à New York, à 400km, où les gratte-ciel ont mis en résonnance les vibrations du sol.

Peut-il y avoir un lien avec le séisme du mois de mars au Japon?

Non, même si les ondes sismiques du tremblement de terre du 11 mars se sont propagées et ont perturbé de manière infinitésimale la structure de la Terre et les failles sismiques, on ne peut pas démontrer un lien direct avec le séisme de mardi.

Peut-on s’attendre à des répliques?

Oui, comme pour tout séisme, mais de magnitude plus faible. Il y a déjà eu des répliques: mardi à 20h46 (heure de Paris), une réplique de magnitude 2,8 a eu lieu, qui a été ressentie jusqu’à Washington avec une intensité modérée. Maintenant, il n’y aura pas de réplique aussi forte.

Propos recueillis par Audrey Chauvet
Source: http://www.20minutes.fr/article/774476/etats-unis-c-seisme-plus-fort-region-depuis-plus-cent-ans

Commentaires

Commentaires

Q3

Q3

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment