Youtube et la révolution de la vidéo
septembre 15, 2013
0 comments
Share

Youtube et la révolution de la vidéo

Je dois l’avouer, je suis une grande consommatrice de vidéos Youtube. C’est mon alternative à la télé que j’ai arrêté de regarder depuis quelques années. En voilà les 4 raisons principales :

  • La plupart des émissions ne sont à mon goût;
  • Je tombe très rarement sur ce dont j’ai envie, au moment où j’en ai envie;
  • Les horaires et/ou jours de diffusion ne concordent pas avec mon train de vie;
  • Les programmes qui me plaisent sont disponibles en ligne.

Et je ne suis pas la seule, puisque des millions d’internautes y trouvent leur compte. Les chiffres de Youtube sont représentatifs de l’engouement général. Nous sommes un milliard de visiteurs uniques par mois. Nous regardons près de 4 milliards vidéos par jour. Avec 700 vidéos partagées sur Twitter chaque minute, il y a de quoi affirmer que oui, nous aimons la vidéo. Mais pourquoi tant d’engouement ? De l’émergence du vlogging au développement de nouvelles tactiques marketing, quels sont les conséquences de cet enthousiasme général pour la vidéo home-made ?

Le Web 2.0

Tout d’abord, il faut se pencher sur l’ère virtuelle dans laquelle nous vivons. Vous avez certainement déjà entendu parler du Web 2.0. Pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle, voici une brève définition de Wikipédia :

Le Web 2.0 est l’évolution du Web vers plus de simplicité (ne nécessitant pas de connaissances techniques ni informatiques pour les utilisateurs) et d’interactivité (permettant à chacun, de façon individuelle ou collective, de contribuer, d’échanger et de collaborer sous différentes formes).

En d’autres termes, les avancées technologiques simplifient toujours plus, nos rapports avec la machine. Le web est aujourd’hui un grand espace de liberté d’expression, de partage, où chaque internaute est écouté, quelque soit son statut, sa classe sociale ou ses origines. C’est un territoire sans frontière où nous sommes tous sur le même pied d’égalité.

De ce fait, les technologies ont bouleversé nos vies. La Génération Y est la preuve de ce bouleversement social. Ces enfants ont grandi durant l’introduction massive de l’informatique et des technologies portables. Ils disposent ainsi d’une aisance intuitive aux outils technologiques. Le Web 2.0 a donné à cette génération, de multiples outils de création et de communication. Instruite et cultivée, c’est une génération consciente et impliquée. De plus en plus imperméables aux tactiques marketing traditionnelles, elle préfère demander conseils et parcourir les avis consommateurs avant de s’engager.

Devant la méfiance grandissante à l’égard des entreprises, les internautes privilégient l’opinion de monsieur tout-le-monde, aux publicités clinquantes. Nous recherchons de l’authenticité, de la sincérité, voire même un peu d’intimité. Chaque jour, ce sont des millions d’internautes qui prennent la parole, partagent leurs opinions et n’hésitent pas à crier haut et fort leurs indignations et leurs enchantements. Quotidiennement, ce sont des millions à regarder des vidéos, à les partager, à souscrire et à élire ensemble, les stars de demain.

La folie du vlogging

Si vous passez un peu de temps sur Youtube, vous êtes certainement déjà tombés sur une vidéo de Jenna Marbles. Ou de Epic Meal Time. Ou des Fine Brothers. Si vous êtes un gamer, peut-être avez vous déjà regardé une vidéo de Pew Die Pie. Chaque jours, nous sommes des millions à suivre leurs aventures sur Youtube.

Ces chaînes qui font tant de fidèles s’appellent des vlogs. Le vlog (contraction de vidéo et blog) est tout simplement un blog en support vidéo. Un billet est généralement constitué d’une vidéo, avec un texte, des images et d’autres animations.

En moyenne, les chaînes qui cartonnent, proposent entre 2 et 3 nouvelles vidéos par semaine. Et quand on voit la qualité de certaines, on sait qu’il y a du boulot ! Mais leur travail est largement récompensé, rassurez-vous. Certains Youtubers gagnent des sommes à en faire pâlir beaucoup d’executives.

Avec ses jeux vidéos, Pew Die Pie récolte 6 millions de dollars de revenu. Les productions des Fine Brothers génèrent plus de 2 millions de dollars. Les aventures de Jenna Marbles lui rapportent 4,3 millions de dollars.

Tous ont plus de 300 millions de vues sur leurs chaînes respectives. 300 millions, c’est la population des Etats-Unis. C’est comme-ci tous les habitants des Etats-Unis avaient au moins, une fois regardé, une vidéo de Epic Meal Time! Smosh comptent plus de 10 millions de fidèles! C’est plus que le nombre de followers de Leonardo Di Caprio sur Twitter.

Leonardo DiCaprio twitter

 

Des sommes faramineuses pour des productions maison, parfois filmées à la webcam. Mais comment se fait-il que 3 minutes de vidéo puisse rapporter des millions de dollars? D’où vient tout cet argent?

Comme beaucoup de services gratuits sur internet, la source principale de revenu provient de la publicité. Sur Youtube, il arrive de tomber sur une publicité avant une vidéo. C’est ce qu’on appelle le pre-roll. Quand une publicité pre-roll passe plus de 1000 fois, Youtube gagne une certaine somme d’argent. Cette somme varie entre 20 et 25 USD par millier de passages. En marketing, on appelle ça le CPM (Cost per mille).

Quand une chaîne a suffisamment d’abonnés, Youtube lui propose de devenir membre du “programme de partenariat”. En acceptant, le Youtuber gagne une partie des 20 USD encaissés par Youtube. En général, la part d’élève à 7 USD. Cela peut sembler dérisoire, mais admettons qu’une vidéo fasse 1 million de vues. Le Youtuber empochera (1 million / 1000) x 7 USD = 7000 USD. Pour une vidéo de 3 minutes.

Ce calcul est un peu grossier. En réalité, ça ne se passe pas exactement comme ça. Une vidéo peut être visionnée plusieurs fois par le même internaute. Pour des raisons évidentes, Youtube ne passe pas chaque fois, la même publicité, pour le même internaute. Sans oublié qu’il y a beaucoup de publicités pre-roll qui ne ciblent que la population américaine, limitant ainsi l’exposition.

La vidéo et le marketing

Evidemment, tout le monde veut sa part du gâteau. Et quoi de mieux qu’une place d’honneur à côté d’une vidéo à 8 millions de vues?

En publicité pre-roll ou en partage direct, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à avoir recours à cet outil de communication séduisant et attractif.

Une récente étude de The Relevancy Group, nous montre des chiffres fascinants concernant Youtube. Saviez-vous que la plateforme est disponible dans 39 pays et proposée en 54 langues? Que 70% de son trafic vient d’en dehors des Etats-Unis? Cela signifie que l’impact de ses vidéos est planétaire!

L’étude se penche plus particulièrement sur l’utilisation de la vidéo dans l’email marketing. Elle nous montre que celle-ci augmenterait l’engagement, le partage social et la conversion. La vidéo permettrait d’augmenter considérablement le taux de clic, le temps passé à lire le mail et le taux de partage.

Bénéfices de la vidéo dans une campagne marketing email

Et la différence se faire aussi ressentir sur le compte en banque. En comparant une campagne d’email marketing avec et sans vidéo, on remarque que l’intégration d’une vidéo augmente le revenu de 30%.

Comparaison revenu moyen avec et sans vidéo

Elles sont de plus en plus à réaliser l’enjeu de cet outil. Efficace et amusante, la vidéo permet de délivrer un message clair, en quelques minutes. C’est un support flexible, modulable pour tous les produits, pour toutes les occasions, dont la seule limite est la créativité.

 

Quelques soient les ressources et le matériel utilisés, le succès d’une vidéo réside dans le détail et la cohérence. Les vlogs qui font fureur, proposent un contenu avec une ligne directrice claire. Epic Meal Time se concentre sur la gastronomie grotesque et excessive. Pew Die Pie nous partage son quotidien de gamer. Jenna Marbles nous raconte ses tracas de jeune femme. De la dérision, de l’amusement, des conseils utiles ou non, une chose est sûre: ces vidéos ne nous laissent pas indifférents. Même si le style et les méthodes diffèrent, le secret du succès est de créer un univers dans lequel l’internaute arrive à s’identifier, tout en restant sur une ligne directrice scrupuleusement étudiée. Plus facile à dire qu’à faire…

Nous sommes toujours plus exposés à des productions élaborées, d’une créativité souvent déconcertante: la vidéo de qualité est devenue monnaie courante. Internet nous montre qu’il est possible de faire des choses incroyables avec peu de moyens. Quand on suit un ou plusieurs de ces vlogs, on comprend pourquoi ils ont tant de succès. La qualité de certaines vidéos nous rend instinctivement plus difficile sur ce que nous regardons. Si avec un petit budget, on arrive à faire des choses pareilles, il est normal d’en demander autant, si ce n’est plus, de la part des professionnels.

 

 

Sources:

Sitographie:

Bibliographie:

Commentaires

Commentaires

Q3

Q3

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment